Entreprises et entrepreneurs acteurs de l'innovation – 4eme atelier PINS

4eme atelier PINS

Les ateliers PINS se sont intéressés aux entreprises de la Rive Droite : services, avenir, innovation, des mots à mettre en projets.

La Rive Droite innove et entreprend, c’est un fait. Il suffit de lire la presse quotidienne ou spécialisée pour s’en rendre compte. En témoignent les récents prix Talents des cités attribués à deux entrepreneurs Lormontais, Ma minute Zen et Adamas Ly pour des projets innovants concernant la relaxation en entreprise pour le premier et le développement d’un outil informatique d’aide à la maîtrise de la consommation énergétique pour le second.

Mais au quotidien, que peut bien signifier être entrepreneur sur la Rive Droite ? Quel liens tissent les entreprises du territoire avec la population en termes de recrutement, de marketing et de vie sociale ? Ce sont là les questions que s’est posée la quinzaine de participants invités par la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING), Hauts de Garonne Développement et le GIP GPV Rive Droite dans ce quatrième Atelier PINS consacré aux acteurs économiques de la Rive Droite.

Répartis en mini ateliers : le commerce, l’artisan, l’entreprise, un pour chaque échelle de structures, les participants, entrepreneurs, représentants de collectivités territoriales ou associations d’entreprises, ont d’abord fait un état des lieux des questions avant de se regrouper par affinités thématiques pour plancher sur les réponses.

3 exemples

Une offre commerciale mutualisée

Et si on inventait une mini place de marché à l’échelle de la rive droite sur laquelle les clients pourraient faire part de leurs désirs et les commerçants y répondre ? Inscrivez-vous et postez en ligne un souhait ou appelez à contribution d’autres habitants pour créer un mini groupement d’achat auquel des commerçants du territoire pourraient répondre par une offre sur mesure. Par exemple, dix personnes souhaitent se voir fournir un ensemble de denrées alimentaires combinant primeurs, viandes et laitages, tous bio. Un épicier, un boucher et un crémier se regroupent, se concertent et proposent un colis à tarif avantageux répondant à la demande. Une fois l’accord des « clients » reçu, la commande est passée et livrée en temps et heure.

La logistique des artisans

Combien de camionnettes, fourgonnettes et autres utilitaires arpentent nos rues en pentes à demi vides ? Combien ont du mal à trouver des places de stationnement proches de leurs chantiers ? Et si on imaginait une solution de transport qui permettrait aux artisans de rejoindre leurs chantiers à bord d’une sorte de mini-bus qui emporterait leur matériel ?

Rompre la solitude des entreprises

Les chefs d’entreprise se sentent seuls. Malgré les chambres de commerce, clubs d’entreprises et autres structures supposées créer du lien, les entreprises ont souvent du mal à accéder à des ressources locales, créer des partenariats, échanger des idées. Isolement géographique, isolement culturel (la culture du secret commercial) sont souvent lourds à vivre pour les entrepreneurs.

Les participants ont donc planché sur une multitude de solutions pouvant répondre aux attentes des entreprises : annuaire hyper local listant les ressources disponibles dans un périmètre donné (de super Pages Jaunes en quelque sorte), service en ligne de mise en relation afin de mutualiser certaines demandes (transports, logistique, stockage, services, …), création d’un réseau de parrainage offrant aux entreprises la possibilité d’insérer de jeunes diplômés dans le tissu local et ainsi de contribuer à la dynamisation de leur territoire par l’insertion des jeunes.

Bien sûr, la liste est longue et parfois surprenante des solutions imaginées par les contributeurs, mais ce ne sont là que quelques exemples parmi d’autres nés d’une matinée de travail qui en appelle bien d’autres avant la grande mise en œuvre.

Et vous, que pensez vous de tout cela ?

Voir toutes les actus