Grand Projet des Villes : un territoire en marche

Un entretien avec Étienne Parin, directeur du GIP GPV, récemment paru dans le magazine municipal de la ville de Bassens…

En 2000, Bassens, Lormont, Cenon et Floirac souscrivent pour la première fois un contrat commun avec pour ambition de rattraper le niveau de développement du reste de l’agglomération. Dix ans plus tard, la réalité et l’image de la Rive Droite changent.

Etienne Parin, directeur du Groupement d’Intérêt Public (GIP) du Grand Projet des Villes (GPV), pronostique : « L’objectif d’une agglomération d’un million d’habitants ne se fera pas sans la Rive Droite. Aujourd’hui le territoire des quatre communes représente, avec ses 68 000 habitants, 1/10ème de la population de la Communauté urbaine de Bordeaux. Cela va changer. Nous avons sur la plaine de la Rive Droite un potentiel de 300 ha qui vont muter et la perspective de 40 000 habitants supplémentaires. Nous allons être les acteurs d’un rééquilibrage de l’agglo mération. » (NDLR : Bassens ne devrait pas voir sa population augmenter de façon très significative).

Bassens a sa place à prendre dans ce nouveau dessin où la Rive Droite apparaît comme l’avenir de la CUB ! Parmi les multiples facettes de ce projet de territoire, Etienne Parin développe sa vision des évolutions qui auront un impact direct sur la vie des Bassenais.

Les transports

« Le tramway a eu un effet majeur sur le désenclavement du territoire ; le prolongement vers le centre bourg d’un transport en site propre ne fera que renforcer Le célèbre « bouchon ferroviaire de Bordeaux » doit être levé en 2015 (NDLR : Au nord de la gare Saint-Jean, le nombre de voies est insuffisant pour supporter l’ensemble des trafics freine le dévelop pement des trains express régionaux (TER)). Les négociations sont en cours pour que, dès lors, les TER soient cadencés au rythme d’un toutes les 30 mn pour la gare de Bassens. Un projet de Busway (bus en site propre) qui permettrait de connecter la Presqu’île et la zone portuaire au sud de l’agglomération est aussi en cours de réflexion. L’ouverture du pont Bacalan-Bastide en 2012/2013 et celle, prévue en 2016, du Pont Jean-Jacques Bosc vont  aussi changer la donne en matière de déplace ments urbains. l’attractivité du réseau. »

Le logement

« Le Programme National de Rénovation Urbaine devra être prolongé. Le Bousquet avait été inscrit dans la première étape. Même si des doutes persistent quant aux finan cements, les équipes sont au travail pour inscrire de nouveaux quartiers dans le dispositif. Pour Bassens, il s’agit des quartiers Nord que les décideurs réfléchissent à mieux inscrire dans la logique du territoire. »

Le projet économique

« La zone portuaire est très marquée à Bassens. Mais en dehors de l’industrie lourde, des synergies peuvent être trouvées dans le lien entre le fleuve et le coteau. Bassens est bien placée pour imaginer une escale pour les voyageurs des navires de croisière avec un départ possible en autocars par la rocade pour des visites du Médoc, de Saint-Emilion… Il convient de bien marquer la limite du port à Bassens et de promouvoir la reconquête de la ville dès le Bas Carriet avec le projet des Cascades à Lormont, la promenade verte du Parc des Coteaux… »

La culture, l’animation

« Le Parc des Coteaux a commencé à se révéler au public avec la manifestation Panoramas en octobre dernier. 400 ha de verdure de Beauval à La Burthe (Floirac)
sont en train d’être reliés. A titre d’exemple, l’inscription du parc de Séguinaud dans ce projet global a permis d’inscrire la création d’une passerelle piétons/cyclistes entre
le chemin du Grand Came et Carriet au-dessus de la côte de la GT pour 2013. Ce parc urbain va pouvoir être le lieu de nouveaux usages, d’une gestion éco-responsable,
de projets éducatifs. L’ouverture du Rocher de Palmer est aussi un signe fort du renouveau de la Rive Droite. Cet équipement a été conçu comme la tête d’un réseau culturel dans lequel s’inscrivent par exemple la médiathèque du Bois Fleuri à Lormont ou la M 270 à Floirac.
A Bassens, il y a eu la rénovation de la Salle des Fêtes. Le gymnase du Bousquet va aussi présenter une modularité permettant un usage festif. L’année prochaine débuteront les travaux d’extension de la médiathèque. »

Rive droite numérique

« Le GPV a pris le pari que le territoire avait aussi sa place dans l’espace numérique : création d’un blog de la Rive Droite, présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…), réflexion sur la mise en place d’une plate-forme d’innovation numérique : le GPV inscrit le territoire des Hauts-de-Garonne à la pointe des usages récents de l’Internet. »

La communication

« Vous aimez la rive Droite ? Dites-le » : La campagne de communication lancée par les quatre villes pour changer l’image du territoire a conquis les professionnels de la communication publique et a reçu le Grand Prix décerné par un jury de professionnels de la commu nication publique territoriale lors du Forum Cap’Com à Reims le 30 novembre dernier.

Vous aussi, devenez ambassadeurs de la Rive Droite !

Le Grand Projet des Villes participe à la dynamique des grandes évolutions de l’agglomération.

Le 25 novembre, un comité des grands projets a été installé à l’agence d’urbanisme de Bordeaux, l’A’Urba, en présence des présidents de la CUB, du Conseil Général, du Conseil Régional, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, du projet Bordeaux Euratlantique… Et bien sûr le GIP/GPV fait partie intégrante des participants à la définition des évolutions majeures de l’agglomération pour la prochaine décennie.
Cette instance de coordination se réunira trois fois par an.

Rive droite numérique
« Le GPV a pris le pari que le territoire avait aussi sa place
dans l’espace numérique : création d’un blog de la Rive
Droite, présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…),
réflexion sur la mise en place d’une plate-forme d’innovation
numérique : le GPV inscrit le territoire des Hauts-de-Garonne
à la pointe des usages récents de l’Internet. »
La communication
« Vous aimez la rive Droite ? Dites-le » : La campagne de
communication lancée par les quatre villes pour changer
l’image du territoire a conquis les professionnels
de la communication publique et a reçu le
Grand Prix décerné par un jury de profes –
sionnels de la commu nication publique
territoriale lors du Forum Cap’Com à Reims
le 30 novembre dernier.
Vous aussi, devenez ambassadeurs
de la Rive Droite !
Voir toutes les actus