Vis ma vie, ou le handicap au quotidien

Jean-Baptiste guide Fleury

A Cenon, les jeunes du foyer Autrement et Unis-cité organisaient « Handicap ou pas cap », pour sensibiliser habitants et élus aux problèmes de mobilité des personnes en situation de handicap.

C’est un trou. Un petit trou de rien du tout qui ne pourrait même pas postuler au titre de nid de poule. Un trou laissé par un éclat de bitume au pourtour d’une bouche d’égout. Et la roue avant du fauteuil est coincée dedans, bloquant la progression du handicapé d’un jour qui tente de traverser la rue. Il lui faudra l’aide d’un accompagnateur pour se tirer de ce mauvais pas. Heureusement pour lui, au terme de ce gymkhana en fauteuil, il pourra se lever et repartir sur ses deux pieds. Opération réussie pour les organisateurs de Handicap ou pas Cap, ce mercredi, square Beaumarchais.

Alors c’est parti pour un mise en situation. Le slalom entre les crottes de chiens, le porte-monnaie tombé au sol en plein rue et impossible à ramasser, le courrier déposé par le facteur tout en haut de la boîte aux lettres, les trous dans la chaussée qui bloquent le fauteuil et provoquent des chutes, la terrible porte d’immeuble qui pèse une tonne et qui – mais que ces architectes sont donc pervers ! – s’ouvre vers nous… Et ne parlons pas des containers de verre cernés de tessons qui crèvent les pneus des fauteuils et blessent les mains de leurs propriétaires ou, on garde le meilleur pour la fin, des automobilistes qui se garent sur les trottoirs et devant les bateaux de passages piétons en annonçant qu’ils n’en ont que pour cinq minutes !

Au bout d’un quart d’heure d’efforts, épuisé, les bras tétanisés, on se hisse dans le véhicule aménagé et on comprend à quel point les villes n’ont jusqu’à présent été pensées qu’à l’usage des valides, les autres bénéficiant au mieux d’aménagements, au pire de l’ignorance.

L’idée de cette journée est née de la rencontre des résidents du Foyer Autrement, de Cenon, qui accueille à l’année une douzaine de personnes en situation de handicap et des animateurs de l’association Unis Cité qui effectuent leur Service Volontaire Européen. Une campagne de sensibilisation des habitants de Cenon, enfants en tête, aux problèmes que rencontrent les personnes handicapés dans l’espace public.

Dans le même temps, la ville de Cenon mettait en place une commission d’accessibilité dont l’objet est de rendre les trajets et les accès plus aisés à tous ceux qui ont du mal à se déplacer, qu’ils soient handicapés moteurs, mal voyants, sourds, ou tout simplement privés par l’âge de la souplesse de leurs vingts ans, ce qui tôt ou tard nous arrivera à tous. L’effort, entamé par la ville sur l’accès des bâtiments de services s’étend maintenant sur les accès et les circulations. Fabrice Moretti, élu et adjoint du quartier Palmer Cavaillès, est d’ailleurs conscient du long travail à accomplir dans sa ville. Détecter les problèmes, imaginer des solutions, réunir les partenaires (ville, CUB, bailleurs, …) ; programmer les interventions, … C’est simple quand il s’agît de boucher un trou, beaucoup moins quand on doit réaménager tout un système de voirie. De là l’impatience difficilement contenue des habitants du foyer Autrement qui se verraient bien libres de circuler comme bon leur semble.

Et pourtant, ils gardent le moral. Jean-Baptiste, sur le pont en permanence, accompagne les valides handicapés d’un jour dans leur périple avec patience et bienveillance tandis que Marjorie, qui a pris le temps de répondre à nos questions veille à ce que tout se déroule bien. Impliqués aussi bien dans la vie de leur foyer que dans celle de leur cité, ils se marrent, s’agacent parfois mais demeurent engagés dans leur volonté de se voir mieux pris en compte dans la ville qui se renouvelle. En ce qui nous concerne, l’opération est plus que réussie.

photo : Jean-Baptiste et Fleury, par Céline Dotigny / Ville de Cenon

[Edit du 26/06/2012 :]

Notre ami Guy Liévin nous signale dans les commentaires qu’un retour sonore sur cette belle initiative sera également proposé sur o2 Radio 91.3 FM http://www.o2RADIO.net dans l’émission Handi « Cap » du vendredi 29 juin de 15 h à 16 h. Un autre sujet sur les Jeux Paralympiques de Londres avec la Ligue D’Aquitaine Handisport sera également au programme. Ce magazine Handi »cap » sur l’insertion des personnes handicapées en partenariat avec l’APF 33, AFM 33 et le GIHP Aquitaine est proposé sur la grille d’o2 radio depuis le mois de septembre chaque dernier vendredi du mois de 15 h à 16 h. Dernière émission en direct le vendredi 29 juin, rediffusions des émissions tout l’été, reprise le vendredi 28 septembre.  A Bientôt sur les ondes.

Voir toutes les actus