Mon t-shirt panOramas 2012 rien qu'à moi !

Ateliers de sérigraphie à Bassens avec le Studio Tricolore

Les graphistes du studio Tricolore animent des ateliers de sérigraphie pour enfants en prélude à panOramas 2012.

Si vous êtes de nos amis Facebook (si ce n’est pas déjà le cas, c’est par là), vous avez peut être aperçu la nouvelle identité graphique de la biennale panOramas créée par le Studio Tricolore. En prélude à la manifestation, ces artistes ont eu l’idée d’animer une série d’ateliers de sérigraphie à l’usage des jeunes qui fréquentent les différents centres d’animations des quatre villes sur lesquelles se déroulera la prochaine édition de la biennale, les 29 et 30 septembre prochains.

Au programme de ces ateliers, la réalisation de t-shirts et des sacs personnalisés à partir des éléments graphiques utilisés pour le logo et les affiches.

Nous voici donc en ce mercredi à l‘Espace Jeunes de Bassens où se sont retrouvés Yann et Damien, les deux Tricolores (allez comprendre…) et un groupe de sept lutins surexcités, Mike, Quentin, Ludo, Hugo, Lukas, Rémi et Tony , accompagnés de Michael, l’un des animateurs du centre que nous avions déjà eu l’occasion de croiser lors de l’éprouvante (et pluvieuse) randonnée cycliste qui avait amené un groupe de jeunes Bassenais à la découverte du parc des Coteaux en VTT.

Le but de l’atelier du jour est donc d’apprendre à manier les écrans de soie, les pochoirs et les masques du sérigraphe afin que chacun puisse créer son t-shirt perso ou/et son sac à partir des formes composées par les graphistes. Chez les jeunes artistes, se distinguent déjà plusieurs sensibilités : il y a les graphiques pour qui un beau dessin compte plus que le reste ; les exhaustifs, qui veulent tout faire rentrer dans l’espace du t-shirt ; les chauvins qui veulent mettre du Bassens partout, les bien rangés, qui encadrent tout… Bref, les résultats sont divers mais font toujours le bonheur de leurs auteurs. On rigole bien mais on s’applique, le moment venu, à bien caler le pochoir sur le tissu, à tirer soigneusement la raclette qui encre le motif et à surveiller la cuisson du résultat, opération délicate assurée par Michaël l’animateur.

Comme vous pourrez le constater sur les images ci-dessous, les garçons ne manquent pas de talent. Et ils peuvent être fiers de posséder leur exemplaire unique d’un t-shirt collector. Nous n’aurons plus qu’à tenter de les retrouver sur le parc des Coteaux le dernier weekend de septembre, pendant la biennale…

Voir toutes les actus