Bulles en Hauts de Garonne, quelques images

Bulles en Hauts de Garonne 2013 - Blog Rive Droite

De retour du festival Bulles en Hauts de Garonne, quelques photos histoire de faire des souvenirs à ceux qui y étaient et de donner envie à ceux qui s’y rendront l’année prochaine…

Pour sa première édition du festival Bulles en Hauts de Garonne, Loïc Dauvillier, nouveau directeur artistique de la manifestation, avait joué l’éclectisme en associant valeurs sûres et étoiles montantes. Si l’on retrouvait quelques figures connues des tables à dessin de la Rive Droite comme le talentueux Bruno Loth ou les désormais célèbres Rabaté, Pendanx ou de Radiguès, on pouvait également découvrir de jeunes auteurs et de jeunes maisons aventureuses telles Les Requins Marteaux, qui jouissent déjà d’une belle réputation, ou Makma, studio de création.

Dès le matin, les plus férus prenaient place dans les files d’attente pour faire dédicacer leur album, voire pour certains l’oeuvre complète de leur auteur favori. Des loupiots serpentaient entre les tables – parfois un peu hautes pour leur petite personne – s’arrêtant pour regarder un dessinateur à l’oeuvre ou un panneau d’exposition. Les élus et autres invités à l’inauguration serraient des mains et se faisaient expliquer, ici le fonctionnement d’une tablette graphique dernier cri, là la vie difficile d’un petit éditeur indépendant, sans se départir d’un sourire qu’on devinait non de circonstance mais de réel plaisir à explorer un univers familier depuis l’enfance (eh oui ! les élus aussi ont été des enfants, un jour…).

Passés les moments officiels, les animations ont pris le relais convoquant le visiteur à une discussion avec un auteur, une expo ou à une lecture dessinée, comme ce fut le cas pour Cécil, l’auteur de Holmes (et de l’affiche de cette édition, en passant). Ce moment particulier l’a vu faire une démonstration de sa méthode de dessin, en direct, devant un public étonné par la maîtrise du bonhomme et de certains de ses confrères venus lui prêter main forte. Enfin, après en avoir pris plein les mirettes, on pouvait aussi faire plaisir à ses oreilles avec Busty Duck et son concert dessiné.

Fait remarquable cette année, le numérique tenait une place conséquente dans ce salon. Après avoir été présent de façon anecdotique les années précédentes, en particulier dans le cadre des animations pédagogiques, l’informatique dans la BD était représentée à tous les étages, que ce soit à la médiathèque pour les ateliers que dans la grande salle, où se réalisait en direct le story-board d’une planche sur ordinateur. Il ne manquait que l’édition électronique pour boucler la boucle. Nous avons eu beau chercher, ce secteur était soit fort discret, soit absent du salon. L’an prochain, peut-être ?

Bref, une édition qui montre que la manifestation sait s’adapter tranquillement à son époque en intégrant des pratiques annexes comme la musique et des secteurs d’innovation. Pour ce qui est de l’avenir, nous le découvrirons avec plaisir l’an prochain à Bassens, puisque ce sera son tour d’accueillir Bulles en Hauts de Garonne.

Un grand merci à Château Brignon et à Passage à l’art pour leur accueil et la qualité de l’organisation. Merci aussi aux agents de la médiathèque et de la ville de Lormont présents sur le salon. Enfin, notre gratitude va également aux auteurs présents lors de notre visite pour leur patience et leur disponibilité. A l’année prochaine !

Voir toutes les actus