Dans la fabrique du Carnaval

Carnaval des 2 rives, l'atelier des chars - Blog Rive Droite

En amont du Carnaval des 2 Rives, 11 jeunes stagiaires de l’AFEPT travaillent à l’atelier des chars, installé au domaine du Loret, à Cenon

Lumineux, l’atelier installé dans la chartreuse du parc du Loret à Cenon. Lumineux sous l’arc électrique des postes à souder, sous les étincelles des meuleuses et sous le soleil retrouvé d’un mercredi de février.

A l’intérieur s’affairent six jeunes gens sous l’oeil vigilant de leurs trois formateurs. C’est qu’on y fait du travail délicat dans cette grange encombrée de structures métalliques en cours de montage ! On mesure, on coupe, on soude, on meule, on boulonne et on coud. Gaëtan, Yoan, Mélodie, Wilfrid, Ilyesse et Adrien, accompagnés de Zouhir Zouaoui, Pascal Bouiller-Oudot et Nicolas Cabos s’affairent à fabriquer les chars du 17eme Carnaval des 2 Rives. Cet atelier est le chantier d’application d’une formation dispensée par l’AFEPT à une douzaine de jeunes gens, dont une fille, qui disposeront à l’issue des six mois de formation d’une solide qualification de soudeur et de deux licences, soudage à plat et soudure en angle. L’un se destine aux chantiers de menuiserie métallique, l’autre désire ajouter une corde supplémentaire à sa harpe de plasticienne, un autre enfin veut apprendre un « vrai métier » ; les parcours sont différents et singuliers mais l’envie de faire et de bien faire est la même pour tous.

L’enjeu des de taille, en effet. Il s’agit de fabriquer les poupées qui figureront sur les chars du carnaval, à partir de matériaux patiemment récupérés sur les chars des années passées ou grâce à des dons d’entreprises ou d’associations locales. Qu’on se le dise en effet, ici, même sans s’en vanter, on fait dans le durable et la récup. Les postes à souder accusent leurs dix ans d’âge – au moins – les outils ont connu bien des mains avant celles des stagiaires et les matériaux pourraient vous raconter plusieurs vies s’ils étaient doués de parole.

Cette économie singulière, ce goût de la débrouille et de l’improvisation, Zouhir y tient comme il tient également à ce que les stagiaires participent à l’élaboration de leurs chantiers. Chaque structure a été conçue par Pascal et Damien, puis calculée, métrée et fabriquée par les apprentis soudeurs, conscients de leur responsabilité dans la solidité et la fiabilité de leur réalisation. Car ces chars doivent être à la fois beaux, solides, pratiques et sûrs. Ainsi, Adrien reste longuement perplexe devant ce caddie qu’il doit transformer en chariot à percussions, évaluant la hauteur et le poids de l’ensemble, craignant qu’il ne se renverse en cas de déséquilibre, qu’il ne soit trop haut pour le confort de son musicien, ou trop lourd pour son pousseur…

Le 17 mars, tous ces travaux seront achevés, les chars habillés, les plate-formes seront lestées de leurs danseurs et la parade s’ébranlera au son des percussions. Ici et là, costumé, cachée dans une poupée de la compagnie des Grandes Personnes, dansant sur un char, poussant un chariot, les jeunes soudeurs veilleront sur leurs créations. Ils en seront fiers, et ils auront de quoi !

L’an prochain, une autre promotion d’apprentis soudeurs fabriquera un nouveau Carnaval. Souhaitons qu’elle puisse bénéficier d’un aussi bel atelier et de la compétence amicale des trois passionnés qui accompagnent ce chantier…

Pratique

La 17eme édition du Carnaval des 2 Rives aura lieu le dimanche 17 mars. La parade partira à 14 heures de l’allée Serr (à côté du Mégarama) et empruntera ensuite le Pont de pierre pour rallier la place des Quinconces puis s’aventurera sur les quais pour, c’est une première, traverser le Pont Chaban-Delmas et arriver enfin quai de Brazza ou Monsieur Carnaval sera brûlé.

CARNAVAL DES 2 RIVES 2013 [voir le blog]

Destination l’Afrique du Sud, « South Africa siyaya ! » «Afrique du Sud, on y va !»

En 2013, le Carnaval de Bordeaux met le cap sur l’Afrique du Sud. Multiculturel et hautement coloré, il se parera de ses couleurs métissées en préalable au lancement de l’année de l’Afrique du Sud en France.

Après un mois d’ateliers de fabrication de costumes, de chars, de grandes personnes et d’accessoires, la parade empruntera le dimanche 17 mars, le nouveau Pont Chaban-Delmas qui relie les 2 rives de l’agglomération bordelaise.

Artistes sud-africains invités : Compagnie Via katlehleong, Mummies Coeur Arc en Ciel, Thina Collective, Melvyn Matthews et les musiciens du Cap. Artistes français invités : Compagnie Hors Série – Hamid Ben Mahi, Les Grandes Personnes, Les Voisins du dessus, Blade, la Compagnie Cramoisie… et plein d’autres à venir.

Voir toutes les actus