Formation numérique au Rocher de Palmer, à mi-chemin…

Rocher de Palmer - les stagiaires - Blog Rive droite

A la rencontre des jeunes stagiaires de la première formation numérique dispensée par le Rocher de Palmer et l’INSUP.

Nous y voilà. Cela fera bientôt six semaines que Benjamin, Cindy, Tiffany, Sona, Maxime, Ayoub, Kemil et Manon ont entamé l’aventure d’une formation dispensée pour la première fois par le Rocher de Palmer, accompagné dans cette démarche par les aguerris formateurs de l’INSUP. En trois mois, il sera donc question d’initier huit jeunes gens issus d’horizons divers – cuisinier, étudiante en rupture de fac, agent municipal, … – aux différentes pratiques numériques liées au spectacle, qu’il s’agisse de filmage de concert, de photographie, ou de prise de son.

Lors de notre passage, il était question de trier parmi les heures de vidéos captées par les stagiaires lors de concert de clôture de l’Elevation Project, expérience initiée par l’équipe du Rocher de Palmer avec le musicien américain Kahil El Zabar, qui réunit novices, amateurs expérimentés et musiciens pros, dans l’invention d’une musique sensible, savante et pourtant immédiate. Une démarche musicale qui trouve un curieux écho dans celle qui emmène nos stagiaires sur le chemin de la découverte d’un métier lié au spectacle et aux arts, appliqués ou non.

Des rushes donc, que David, le formateur, visionne avec ses élèves, s’appliquant à n’en retenir que le bon grain, afin de produire, une fois le montage fini, une restitution fidèle à l’esprit que lui a inspiré le musicien. Entre rires, critiques taquines, compliments pour un beau plan, l’idée du film se dessine peu à peu et l’enseignant se montre plus que satisfait du matériel accumulé au cours de ces journées intenses qui ont vu nos apprentis cinéastes s’investir bien au delà de ce que leur demandait l’emploi du temps prévu. Soirées, dimanches, fêtes, rien ne comptait que la présence auprès des musiciens.

Cet enthousiasme est d’ailleurs visible chez les apprentis vidéastes qui s’avèrent plus qu’heureux à l’évocation par leur formateur d’un possible DVD qui réunirait leurs images du concert ainsi qu’un making off.

Une fois ce dérushage achevé, il sera temps de se lancer dans le montage et de mettre en pratique les notions acquises lors des enseignements plus académiques où il fut surtout question technologies, de logiciels et de formats vidéo.

Au terme des trois mois de formation, chaque stagiaire possédera quelques connaissances techniques élémentaires, certes insuffisantes pour se lancer immédiatement dans le métier mais qui lui permettra d’aborder plus sereinement la suite de sa formation, mieux orienté, plus confiant.

L’équipe de formation organise d’ailleurs un point d’étape à mi-parcours qui se tiendra au Rocher début juin où un premier bilan public sera fait devant les partenaires impliqyés dans cette démarche, novatrice et, pour ce que nous avons pu en percevoir, enthousiasmante.

Nous nous ferons donc un plaisir de suivre tout ce petit monde jusqu’au terme de l’aventure.

A suivre, donc…

Voir toutes les actus