Habitants, Lieux et Mémoires, le portrait de la Rive Droite par ses habitants.

Habitants, Lieux et Mémoires : là ou tout a commencé...

HLM (Habitants, Lieux et Mémoire), un projet de récit collectif du territoire par ses habitants, bientôt en ligne (on croise les doigts) !

Le calendrier a de curieux hasards qui parfois nous forcent à sortir du bois. Cette semaine, en effet, François Lamy, le ministre délégué chargé de la Ville a annoncé la mise en place d’un comité d’experts chargé de plancher sur la mémoire des quartiers populaires. Dans le même temps, paraissait une étude produite par des étudiants de Sciences-po Paris dans laquelle il est question du projet PINS (Plateforme d’Innovation Numérique et Sociale), projet conduit par le Grand Projet des Villes de la Rive Droite (nous) depuis 2010, qui consiste en la création d’une plateforme de services publics innovants.

Quels liens entre ces deux nouvelles, demanderez-vous ? La mémoire des habitants, vous répondrai-je. En effet, qu’il s’agisse de l’initiative ministérielle ou de la nôtre -beaucoup plus discrète, il faut l’admettre – ces démarches mettent les habitants au cœur de la définition des projets. Si l’on ne sait encore rien du projet du comité « Mémoire et histoire des quartiers populaires » – et pour cause, il ne remettra ses conclusions qu’à l’automne prochain, notre aventure de co-construction d’une plateforme de service public destinée à recueillir la mémoire des habitants de la Rive Droite est pour sa part bien avancé.

Un peu d’histoire.

Mais revenons un peu en arrière. La PINS, donc, visait à construire le cahier des charges d’une plateforme de services innovants pour la Rive Droite. Loin de vouloir décider à la place des futurs usagers des services et ressources à mettre en place, nous avons fait le choix, avec l’équipe de la Fédération Internet Nouvelle Génération qui nous accompagnait dans cette aventure, d’écrire ce cahier des charges avec la participation des habitants du territoire. S’en sont donc suivis plusieurs ateliers thématiques auxquels furent conviés habitants, responsables associatifs, chefs d’entreprises, agents communaux, artistes, acteurs clés du territoire. Ces ateliers, dont la production fut étonnamment stimulante, ont mis en évidence le fort désir qu’éprouvaient les habitants de disposer d’un ensemble de ressources documentaires sur le territoire. Des descriptions, des articles historiques sur tel ou tel élément du patrimoine, des récits, des traces de la mémoire des habitants, des archives photographiques ou filmées du territoire d’autrefois, la trace d’un événement, la biographie d’un personnage connu, l’interview d’une mamie du bas Cenon ou d’un papy des quartiers du Haut-Lormont… Voilà ce qui manquait à la Rive Droite.

Hors, il se trouve qu’une bonne partie de ces ressources existent mais qu’elles ne sont pas – ou difficilement – accessibles. En effet, la Rive Droite est un territoire au patrimoine riche et varié, et nombreuses sont les associations d’historiens locaux à s’y être intéressé. Que l’on pense aux Amis du Vieux Lormont, aux sociétés historiques cenonnaise ou floiracaise, à L’ABPEPP ou Histoire et Patrimoine, à Bassens. D’autre part, les archives municipales de chacune des communes de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac disposent elles aussi de fonds à numériser et documenter qui manquent de visibilité. La Rive Droite, territoire en renouvellement urbain depuis près de quinze ans a vu se développer de nombreuses initiatives de collecte de la mémoire habitante qui, sous des formes diverses, ont permis de recueillir des traces de vies, des entretiens, des images, des films, témoignage de la vie d’autrefois sur les coteaux ou dans les cités HLM. Enfin, les habitants eux-mêmes possèdent eux-mêmes des archives et des documents dont ils méconnaissent souvent la valeur patrimoniale.

HLM

C’est là qu’est née l’idée d’HLM (pour Habitants, Lieux et Mémoires). Comment répondre à ce besoin d’un territoire à documenter et comment réunir toutes ces archives de sources disparates et de formats variés ? Si nous avons tout d’abord pensé à une réplique girondine du passionnant Wiki-Brest, soit une encyclopédie Wikipedia des villes, nous nous sommes rapidement orientés vers une plateforme d’un format plus ouvert dont l’usage ne nécessite ni connaissances informatiques spécifiques ni maîtrise de la syntaxe Wiki. Soit un site contributif où chacun pourra poster ses documents, créer un article, en commenter un autre. Ajouter images, vidéos ou témoignages en compléments d’une entrée. La vocation de ce site est donc de constituer, petit à petit, modestement, une base documentaire du territoire de la Rive Droite à laquelle chacun, qu’il soit habitant, historien, usager, institution ou collectivité pourra participer.

Un outil d’animation…

Mais HLM n’a pas pour seul but de collecter les archives du territoire existantes et de les mettre à disposition de chacun (et c’est déjà pas mal!). Le site se veut également outil d’animation. En effet, qu’il s’agisse des médiathèques, des établissements publics numériques et autres cyberbases, des centres d’animation ou de toute autre structure, association, groupement de personnes désireux de participer au projet, chacun trouvera là de quoi outiller son action et en diffuser les résultats.

… et d’éducation

Difficile d’envisager aujourd’hui un projet numérique sans penser à son adoption par les plus jeunes. Nous ne sommes pas naïfs au point de penser que HLM va devenir le compagnon favori des mercredis aprèm de nos ados, mais suffisamment optimistes pour penser que, dans le cadre scolaire, la plateforme de récit territorial de la Rive Droite pourrait devenir un support intéressant – en tant que site ressource mais également comme espace de production – pour des projets pédagogiques. C’est la raison pour laquelle des actions spécifiques seront menées en direction des élèves des établissements scolaires du territoire ainsi que de leur professeurs. D’ailleurs, si vous êtes prof, instit ou inspecteur d’académie et que vous nous lisez, vos commentaire sont les bienvenus…

Qui pilote ?

Dans un premier temps, la plateforme sera portée par le Grand Projet des Villes de la Rive Droite. Sur le plan éditorial, un comité de pilotage et un comité de rédaction se réuniront périodiquement et décideront des thématiques à privilégier et des moyens à mettre en œuvre. Plus concrètement, de saison en saison, des thèmes seront choisis (l’histoire de la construction navale sur la Rive Droite, La cité Palmer, les arbres remarquables du Parc des coteaux, les entreprises phares, par exemple) et il sera proposé aux contributeurs de participer à la rédaction d’articles que les habitants (ou ex-habitants) pourront commenter ou augmenter.

Dans le but de faciliter l’adoption de cet outil, un animateur dédié sera mis à la disposition de tous pour animer des ateliers de formation ou de contribution, servir de relais ou de support technique.

Où en sommes-nous ?

Au jour où j’écris ces lignes, la plateforme n’existe pas. C’est à peine un prototype qui tourne sur un ordinateur du bureau à des fins de tests. Du côté montage, nous avons réunis un groupe de partenaires publics qui, avec les mairies du territoire et le GPV lui-même financeront les développements informatiques et la mise en production. A la rentrée prochaine, une consultation sera lancée afin de choisir le prestataire technique qui assurera les développements ainsi que les tests. Si tout va bien, une version Bêta devrait être disponible au début 2014 pour un lancement officiel à la fin du second trimestre de cette même année. Côté animation, l’accueil à HLM fait par les structures auxquelles nous l’avons présenté est si positif que cela nous a donné une belle confiance dans son avenir. D’autres futurs partenaires vont être sollicités afin de construire un réseau maillant efficacement aussi bien le territoire que l’ensemble des thématiques possibles.

Voilà donc où nous en sommes. D’une idée lancée au cours d’un atelier est né un prototype de papier (des post-it, pour être précis), imaginé de manière collaborative. Après une longue période de maturation, nous sommes sur le point de mettre en ligne un outil qui deviendra, nous l’espérons, une ressource indispensable à ceux qui veulent tout savoir de leur coin de Gironde, la Rive Droite ainsi qu’à ceux – les mêmes, peut-être – qui ont envie de la raconter.

Rendez-vous ici de temps en temps pour avoir des nouvelles du projet. On vous tient au courant !

Voir toutes les actus