Un drone sur la ville

Drone au Bois fleuri, Blog Rive Droite

Pour les besoins d’un film de promotion du projet de réhabilitation du Bois fleuri, à Lormont, un drone  a survolé le quartier. Nous y étions…

Il paraît que les meilleures prises de vues se font le matin ou le soir. C’est donc en début de matinée que nous avons retrouvé les équipes de tournage de ce film bien particulier. Pas de cascadeurs, pas même d’acteur sinon une star : le futur quartier du Bois fleuri, à Lormont, qui s’étend entre la médiathèque et les voies du tram. Aquitanis, désireux de promouvoir son opération et d’en faire la pédagogie auprès de habitants, futurs ou actuels, a donc commandé à la société Tribia, installée aux Terres neuves, à Bègles, un film 3D qui montrera le quartier tel qu’il se présentera à l’horizon 2015.

Drone au Bois fleuri, Blog Rive Droite

Nouveauté, Tribia, qui d’ordinaire se contente de produire des films d’animation 3D hyper léchés, a voulu innover en proposant d’insérer les images de synthèse des futurs bâtiments dans des prises de vues réelles. Mais pour cela, il fallait survoler le quartier. Hélicoptère ? ULM ? Caméraman monté sur un trampoline ? Cerf-volant ? Les solutions techniques, loufoques ou non, ne manquent pas mais c’est la plus bluffante de toutes qui a été choisie : un drone équipé d’une caméra. C’est là  que l’équipe d’Atomic production entre en jeu. Cette autre société béglaise dispose d’un drone, une sorte d’hélicoptère radiocommandé équipé de 8 moteurs et hélices et embarquant une petite caméra vidéo, elle aussi pilotée à distance. Aux commandes, un pilote et un caméraman parfaitement synchrones qui sont capables de produire des images de survols absolument saisissantes.

Drone au Bois fleuri, Blog Rive Droite

Au menu du jour, trois plans. le premier est un survol de la station de tram jusqu’au centre de l’espace autrefois occupé par les trois tours démolies depuis. Le second un survol de la zone et le troisième, une envolée par dessus la médiathèque avec vue sur le parc de l’Ermitage tout proche, la Garonne et ses ponts. Il faut de longues minutes de calage entre les deux opérateurs, de discussions avec Benoist Roca, le réalisateur,  pour parvenir à un résultat qui les satisfasse tous mais les plans s’enchaînent sans problème. Vers onze heures, tout est plié. Le représentant d’aquitanis est lui aussi satisfait tandis que nous restons sur les lieux à les regarder rembarquer leur matériel de pointe avec un soin maniaque.

Dans les jours qui viennent, les images seront traitées par une troisième entreprise, Ramdam, qui fera le « compositing », c’est à dire l’intégration des images de synthèse de Tribia dans les prises de vues réelles. Ensuite, retour chez Tribia pour la post production. Le film devrait être achevé et publié sur le web à la fin du mois de septembre. On a hâte !

Drone au Bois fleuri, Blog Rive Droite

Voir toutes les actus