Les discriminations croisées en séminaire

Femmes & Discriminations ©D.R.

Les discriminations croisées genre/ »race » font l’objet de peu d’études mais sont pourtant bien réelles. Un séminaire organisé par le GIP du Grand Projet des Villes Rive Droite propose de s’y pencher pour mieux en comprendre les mécanismes et proposer des solutions.

Vous connaissez certainement le vieil adage qui dit qu’il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade. Ce qui devrait n’être qu’une plaisanterie un peu usée trouve pourtant un singulier écho dans la problématique des discriminations croisées qui font dire à certains qu’il vaut mieux-être une homme riche et blanc qu’une femme noire aux faibles moyens financiers. Le constat est brutal, mais c’est hélas celui que fait l’Observatoire des discriminations qui oeuvre sur la Rive Droite depuis plusieurs années.

Rares sont les actions de non-discrimination liées au genre ou à l’origine qui font apparaître la problématique spécifique des femmes « issues de l’immigration », alors que plusieurs données sociales montrent qu’elles constituent une population particulièrement vulnérable et exposée aux discriminations.

Peut être parce que le concept de discriminations dites croisées ou multiples (genre/ «race») demeure peu maîtrisé, les contours de cette réalité sont encore méconnus : Quelle est la situation des « femmes issues de l’immigration » sur le marché de l’emploi régional ? La discrimination croisée (ou multiple) joue-t-elle dans les parcours scolaires ? Comment fonctionne la combinaison des deux critères (genre et race) dans la fabrication des discriminations dans l’emploi et dans l’orientation scolaire ? Quelles réponses apporter à cette réalité complexe pour outiller les acteurs des politiques publiques sur ces discriminations ?

Pour tenter de mieux cerner cette problématique des discriminations croisées, encore aujourd’hui peu envisagées dans l’attirail réglementaire et législatif, et de trouver des pistes d’actions à mener, le Grand Projet des Villes de la Rive Droite organise le 10 décembre prochain, à la M.270 Maison des savoirs partagés de Floirac, un séminaire intitulé « La discrimination croisée genre / «race» en Aquitaine, premières analyses pour l’action publique territoriale ».

PROGRAMME

9h00 Accueil du public à la M270, Maison des savoirs partagés (11 av. Pierre Curie, Floirac)

9h30 Introduction par M. le Maire de Floirac, M. le Directeur de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, Madame la Présidente du Conseil d’Administration de l’ACSé.

10h00 «Discriminations multicritères. Une notion hors sol ? Intervention de cadrage» par Mme Fériel Kachoukh, Directrice du centre Opale.

10h30 «Prévention et lutte contre les discriminations genre / «race» sur le marché de l’emploi dans le Lot-et-Garonne et de la Gironde», présentation des résultats de l’étude effectuée par Mme Isabelle Van de Walle, Directrice du Département Entreprises et Action Publique au CREDOC.

11h15 Débat

12h30 Buffet

14h00 Présentation «Discriminations croisées à l’école : comprendre pour agir» par Mme Dagorn, Coordonnatrice régionale de l’Union Régionale Aquitaine de Centre d’Information sur les Droits des Femmes et de la Famille, chercheure en sociologie au Laboratoire Cultures, Éducation et Société (Université Bordeaux 2), membre de la Délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire et Mme Clara Hitier, Vice-Présidente de l’URCIDFF.

14h45 Débat

15h30 Les enseignements de la journée et les perspectives de prévention et de lutte contre les discriminations croisées genre / «race», par Mme Fériel Kachoukh du cabinet Opale.

16h00 Conclusion de la journée : M. Callens et Yann le Formal, Adjoint au Directeur de la DRJSCS d’Aquitaine et délégué régional adjoint de l’ACSé.

La participation à ce séminaire est libre mais nécessite une inscription préalable. Pour ce faire, merci de bien vouloir remplir ce formulaire en ligne.

Voir toutes les actus