Monsieur Martinez et les Belles Lettres

Martin Martinez à Beausite / Des Mots d'ailleurs / Blog Rive Droite

« Des mots d’ailleurs », est le premier prix littéraire adulte de Cenon. Rencontre avec Martin Martinez, papa du projet et habitant de Beausite.

Un passionné

Autant vous dire tout de suite qu’on n’est pas allé bien loin pour trouver notre personnalité du jour. A deux pas du bureau, même, puisqu’il nous a suffi de traverser le parking pour sonner à une porte du bâtiment C de la résidence Beausite, à Cenon. C’est dans un coquet appartement du cinquième étage (quelle vue magnifique sur les coteaux et la Garonne ! ) que nous accueillent Martin Martinez et son épouse Consuelo.

Passées les présentations et les rituelles offres de rafraîchissements, on attaque l’entretien parce qu’on croyait être une rapide biographie du bonhomme… Grave erreur. La vie de Martin Martinez est une belle et longue suite d’engagements qui méritent d’être mentionnés ici. Impossible de faire l’impasse. Cet ancien ouvrier du bâtiment, arrivé en France en 1957,  a été successivement engagé dans l’aventure syndicale à la CFDT, dans le militantisme habitant en fondant en 1991 l’Amicale de Beausite puis dans l’action citoyenne auprès du conseil de la citoyenneté de sa ville de Cenon. Natif de Valladolid – il a vécu son enfance en face de la maison de Cervantès – il est tôt venu à la littérature et a toujours lu. Il confesse, fier, que ces premières bandes dessinées lui ont été offertes par le grand Miguel Delibes. Que ce dernier, lors de l’écriture de L’Hérétique, son chef d’oeuvre, a longuement interrogé sa grand mère sur les mœurs et coutumes des bourgeois de l’ancien temps.

Inutile de vous dire qu’avec ce patrimoine culturel et politique dans la poche, l’engagement est chez Martin une seconde nature. C’est à ce titre d’humble amoureux de la littérature et d’ardent défenseur des valeurs de partage que porte la culture qu’il a imaginé un beau projet de prix littéraire, le premier du genre à Cenon, célébrant les cultures étrangères et la littérature française. Imaginé au départ pour promouvoir la lecture chez les personnes âgées, le périmètre du prox « Des mots d’ailleurs s’est élargie » au fil des rencontres et des réflexions pour devenir une véritable compétition littéraire.

Une sélection, deux prix.

Avec la complicité de la librairie bordelaise La Machine à lire et de l’association Des mots et des sons, une première sélection d’ ouvrages de fiction écrits en français ou traduits dans cette langue, célébrant les cultures d’ailleurs et leur rencontre avec la France, a été établie et soumise à un jury composé de personnalités culturelles cenonnaises. Une fois les romans ou nouvelles lus et discutés, une seconde liste (short list, en bon français !) a été définie qui sera proposée à l’avis des lecteurs. Un partenariat avec le Conseil général de la Gironde a permis d’acquérir plusieurs exemplaires de chacun des cinq ouvrages. Ces derniers seront mis à la disposition des lecteurs dans cinq lieux cenonnais : la Résidence pour Personnes Âgées Ramadier, la Résidence pour Personnes Âgées Gambetta, la Médiathèque Jacques Rivière, le Centre Social La Colline et le Centre Culturel du Château Palmer. Joint à chaque livre, le lecteur trouvera un fiche navette qui aura soin de replir afin de donner une note ainsi qu’un avis motivé à sa lecture. A terme du processus, le 15 juin 2014, les fiches seront réunies et dépouillées, les notes additionnées, les totaux faits et un heureux élu désigné.

Parallèlement à ce prix du public, un Prix du Jury sera également décerné grâce au vote du jury de sélection déjà mentionné. On verra alors s’il existe une différence entre les goûts du public et celui des spécialises… La cérémonie du remise de ce premier prix Des Mots d’Ailleurs n’est pas encore programmée, mais Martin Martinez l’imagine bien à l’occasion de la fête de l’été qui ouvre la belle saison cenonnaise.

Fier de voir enfin aboutir un beau projet porté depuis quatre ans, Martin Martinez ne compte pas se repose sur ses lauriers d’organisateur comblé. D’une part il espère bien pérenniser son prix et d’autre part, si l’organisation de cette grande première lui en laisse le temps, il compte profiter de l’occasion pour convaincre quelques partenaires de financer l’installation d’une fresque murale dans le centre de Cenon. Celle ci célèbrera, on s’en doute, les valeurs qu’il entend transmettre aux générations futures : paix, hospitalité, partage.

La sélection

Les anges meurent de nos blessures, Yasmina Khadra, Julliard

La saison de l’ombre, Léonora Miano, Grasset

(Parenthèses) ?, Aube-Alix Manioc, Société des écrivains

Le chemin des morts, François Sureau, Gallimard

Des nouvelles du Portuga, Pierre Léglise-Costa, Métailié

Les points de prêt

Résidence pour Personnes Âgées Ramadier, Cenon

Résidence pour Personnes Âgées Gambetta, Cenon

Médiathèque Jacques Rivière, Cenon

Centre Social La Colline, Cenon

Centre Culturel du Château Palmer, Cenon

Les partenaires

Association de Mots et des Sons

Centre Social et Culturel de La Colline

Conseil Général de la Gironde

La Machine à Lire

Musiques de Nuit

O2 radio

OCAC

Ville de Cenon

Renseignements : 05 57 77 31 77

Elle est pas belle, la vue ?

Voir toutes les actus