Food Factory, lauréat de l’AMI Vieille Cure

Lundi 11 février, le conseil municipal de Cenon a désigné le lauréat, il s’agit du projet « Food Factory » présenté par le groupement mené par AQPRIM.

 

L’équipe lauréate

La maîtrise d’ouvrage se compose d’un duo de promoteurs locaux, AQPRIM spécialiste de projets immobiliers innovants et MIXCITE acteur immobilier de la rénovation patrimoniale. L’équipe de maîtrise d’œuvre est composée de l’agence bordelaise d’architecture King Kong et du bureau d’étude pessacais Aliénor. La gestion programmatique des activités sera assurée par Tauziet&Co et l’Iboat. Au rang des financeurs : Koregraf, PG finance, Famille Lurton et la société Kairos.

 

Le projet

Le groupement propose de réhabiliter la Vieille Cure en y déployant le projet « food factory »  en réponse à une question très actuelle : comment nourrir les grandes métropoles de demain ?

Tauziet&Co travaille depuis plusieurs années autour des enjeux de la transition alimentaire, en mettant directement en relation des producteurs locaux avec les consommateurs via une plateforme numérique et l’animation d’une communauté globale et écoresponsable. Au-delà de la relocalisation du siège social de cette entreprise, le projet prévoit la mobilisation et le développement d’un réseau d’acteurs autour d’une programmation d’activités économiques culinaires. Plus de 5 200 m² de surface à vocation économique permettront d’accueillir et de créer de nouveaux emplois. Y sont projetés :

  • le siège social de Tauziet&Co et une conciergerie.
  • une conserverie sociale et solidaire et une cuisine mutualisée. Les surplus non écoulés des producteurs membres de Tauziet&co y seront transformés pour être vendus à prix coûtant dans la boutique ou distribués à des associations caritatives.
  • un restaurant dédié aux circuits courts et aux produits de saison.
  • une école de cuisine mixant le fonctionnement d’une école type « école de la seconde chance » et celui d’une école plus « académique » permettant d’offrir des formations qualifiantes et par la suite, si possible, diplômantes.
  • la micro-distillerie familiale Sorgin.
  • des espaces de bureaux et de coworking dédiés aux métiers de l’alimentation.
  • un incubateur destiné à accompagner les jeunes créateurs d’activités relevant de l’alimentation.
  • un espace polyculturel destiné à proposer des animations, expositions… en complémentarité de l’offre culturelle de la Rive Droite. La programmation sera assurée par Tauziet&co et, ponctuellement, par l’I Boat

La Vieille Cure sera intégralement restaurée, ses éléments patrimoniaux (structure Eiffel, façade en brique rouge…) seront mis en valeur, tout en s’ouvrant sur le parc des Coteaux et la ville.

 

Le choix des élus

Les élus de la Ville de Cenon ont été convaincus tout d’abord par la cohérence du concept et sa pertinence au regard des enjeux du territoire : développement économique, transition alimentaire, formation et emploi, insertion sociale, lien avec la ville et les habitants, ouverture aux cultures et à la culture, lien avec le parc des Coteaux…

Ils ont été sensibles à l’enjeu central du projet Food Factory : garantir aux habitants des produits locaux de qualité, qui respectent la santé de tous, tout en préservant l’activité des agriculteurs locaux.

De plus, la proposition architecturale répond à l’exigence de préservation de la structure existante et de son identité : les éléments patrimoniaux emblématiques seront restaurés, et la programmation et l’approche environnementale sont en adéquation avec l’histoire et l’implantation du site.

Enfin, le montage financier et le mode d’exploitation garantissent la pérennité du projet et sa viabilité économique.

 

Prochaines étapes

L’équipe lauréate signera d’ici la fin du mois de février un protocole d’exclusivité avec la Ville de Cenon permettant de finaliser le projet dans l’échange et la co-construction avant le dépôt du permis de construire au dernier trimestre 2019.

Le démarrage des travaux pourrait intervenir à l’automne 2020 pour une ouverture mi-2022.

 

Appel à manifestation d’intérêt / RAPPEL

Lancé en octobre 2018 par la Ville de Cenon, l’ « AMI Vieille-Cure » consistait en une mise en concurrence préalable à la cession, sous conditions, d’un terrain d’environ 8 200 m², situé 36 rue Emile Zola et comportant un ensemble de constructions d’environ 4 500 m² : un bâtiment principal de 1909 ainsi que différentes extensions construites entre 1930 et 1950. Ces bâtis industriels sont une trace forte de l’histoire de la ville et de son patrimoine au cœur du parc des Coteaux. Leur conservation et restauration dans le cadre d’un projet global à vocation économique, favorisant l’emploi local et le lien avec les habitants était au cœur de l’AMI.  

Après visite du site, six groupements ont déposé une candidature. Trois d’entre eux, les groupements portés par ADIM, AQPRIM et Make Ici, ont été retenus fin novembre par une commission d’élus de la Ville de Cenon pour travailler sur une offre. Des temps d’échange (workshop et audition) avec les techniciens de Cenon, de Bordeaux métropole, du Grand Projet des Villes Rive Droite et le Bureau Olivier Caro ainsi qu’avec les élus de la Ville, ont été organisés début janvier pour permettre aux groupements d’affiner leur projet avant la remise d’une offre finale le 28 janvier dernier.

 

Lire aussi

Article sur le site de la ville de Cenon

communiqué de presse de la ville de Cenon : voir espace presse

Vieille Cure, trois équipes en lice

Vieille Cure, appel aux acteurs locaux

Vieille Cure, appel à manifestation d’intérêt

 

 

Voir toutes les actus