Ça composte sur la Rive Droite

Deux micro-plateformes de compostage, d’une capacité de 50 tonnes par an, sont en cours d’installation et de test à Lormont et Floirac. Objectif : valoriser les biodéchets des cantines en circuit-court. Une première en Gironde.

 

Dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial Rive Droite, la Ville de Lormont, ce mois-ci, puis la Ville de Floirac d’ici l’été, installent et testent des micro-plateformes de compostage fournies par la société CISSO (Compost’in Situ Sud Ouest).  C’est la première fois en Gironde que des micro-plateformes de ce type sont installées.

La microplateforme – photo Ville de Lormont

 

L’objectif est de récolter les déchets alimentaires (biodéchets) produits par les cantines scolaires et les cuisines centrales, mais aussi les déchets verts produits par l’entretien des espaces verts, afin de les transformer, localement, en compost. Un compost qui pourra être réutilisé sur les espaces verts communaux et, d’ici à 2023, par les producteurs de légumes bio qui exploiteront les fonciers communaux (CF AMI). Du champ à l’assiette et de l’assiette au champ, la boucle sera bouclée !

Chaque micro-plateforme peut valoriser 50 tonnes de biodéchets par an. De quoi produire de belles quantités de compost ! En évitant que ces déchets ne soient mis dans les ordures ménagères, on transforme un « déchet » en « ressource locale ». Parallèlement, on travaillera aussi à réduire ces déchets en luttant contre le gaspillage à la cantine, parce que le meilleur déchet reste et restera toujours celui qu’on ne produit pas !

 

Première expérimentation à Lormont

photo ville de Lormont

 

La micro-plateforme de Lormont a été installée sur un site aménagé spécialement au stade Ladoumègue début avril. Une journée de formation était organisée par l’entreprise CISSO, partenaire technique du projet, le jeudi 7 avril dernier, à Lormont. Les équipes des services Environnement de Lormont et de Floirac ont ainsi été formées au fonctionnement des plateformes qu’elles gèreront.

Une première phase d’expérimentation de collecte des biodéchets et de valorisation en compost commence en mai à Lormont. Trois écoles pilotes sont impliquées : Marie Curie, Paul Fort et Marcel Pagnol. À la rentrée de septembre, progressivement, toutes les écoles maternelles et élémentaires devraient pouvoir contribuer au compostage.

La micro-plateforme de Floirac sera aménagée cet été dans le parc de la Burthe, à proximité du centre équestre. Une première phase d’expérimentation sera menée avec le centre de loisirs de la Burthe avant une généralisation à toutes les écoles à partir du second semestre 2022.

 


A propos du Projet Alimentaire Territorial Rive Droite

Le projet de micro-plateforme est coordonné par le GPV Rive droite dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial (PAT). Il est co-financé par les quatre Villes du GPV, Bordeaux Métropole et l’ADEME.

Le PAT des Villes de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac vise à donner accès à tous à une alimentation saine et durable tout en développant les emplois et les compétences.

Développé autour de la restauration collective publique, il est mené en lien avec un programme de recherche-action du CNRS et de l’INRAE. Lauréat avec Bordeaux et Bordeaux Métropole de l’appel à projet « Quartiers Fertiles », le GPV Rive Droite bénéficie de l’appui technique et financier de l’ANRU et de ses partenaires.

Le PAT de la Rive Droite a été labellisé officiellement en octobre 2021 par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Voir toutes les actus